Exemple d’un rapport de visite d’usine dans le cadre d’ un projet de sourcing par SAOS

Faire une analyse sur les visites d’usines que nous effectuons afin d’évaluer les meilleurs fournisseurs facilite les décisions et rassure nos clients. Nous le savons bien et c’est pourquoi nous faisons un rapport à chaque visite. Ci-dessous un exemple récent d’une de nos visites, en l’occurrence une compagnie de fabrication de moules plastiques par  injection, dans le cadre d’un projet de saladier et de tampon à biscuits.

En voici un résumé:

  • Vue d’ensemble de l’usine: Bonnes méthodologies en place, usine bien organisée et entretenue, précédemment évaluée de BV (audit qualité – Bureau Veritas). Cette usine est dédiées aux produits d’entrée de gamme (et donc fabrication à bas coût) utilisant des machines à injection relativement anciennes. L’activité pendant la visite était réduite (seulement 30% environ de la capacité de l’usine). L’entreprise possède une autre usine de sac à main que nous avons aussi visitée, mais celle-ci est totalement vide (les machines sont présentes mais aucun ouvrier).
  • Situation financière: les dirigeants nous ont annoncé un EBIT de 10%, ce qui est difficile à croire, vu la faible activité de l’usine. Il y a une forte probabilité que cette compagnie soit en déclin et une évaluation financière serait nécessaire pour vérifier la solvabilité.
  • Responsabilité sociale: la direction n’a pas assez étudié nos exigences sociales (audit social type SA8000). Ils vont les relire et les valider.
  • La technique d’impression de couleur utilisée est thermique. Elle ne marche donc que des surfaces planes et ne répond pas aux exigences requises pour les produits 3 et 4 qui ne sont pas des surfaces totalement planes. L’équipe de direction n’avait pas réalisé cela avant notre visite. De plus, le procédé est sous-traité parce que leur capacité d’injection est trop basique.
  • Les produits 3 et 4 peuvent être fabriqués en mélanine, mais la fabrication sera de toute façon sous traitée. En terme de coût, cette solution n’est pas idéale.
  • AQL (Acceptable Quality Level):Ils ne connaissent pas ce standard et donc les conditions d’acceptation, malgrè  leur acceptation dans le RFI/RFQ. Cela semble d’autant plus étonnant qu’ils travaillent pour des fournisseurs japonais. Néanmoins, après explications, ils pensent pouvoir remplir les critères en se basant sur des échantillons approuvés par le client  final. Une inspection plus poussée sera nécessaire lors de la réception des premiers échantillons.
  • En ce qui concerne les échantillons, ils nous proposent 2 options: soit utiliser des produits issues de production (et dans ce cas le coût total serait le coût du moule + le coût de l’échantillon), soit juste la forme demandée dans une matière différente (prototype) et dans ce cas le coût serait de 100 euros chaque (correspondant à un produit fait main).

Ben Chu, SAOS CEO

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: